Google Cloud Print

L'impression dans les "nuages" de Google est un nouveau service qui permet d'imprimer des documents depuis n'importe quel terminal sans nécessiter l'installation de pilotes

Situation actuelle

Google

Dans la plupart des cas, avant de pour pouvoir utiliser une imprimante, il faut d'abord installer un pilote d'impression sur l'ordinateur qui lui est relié. Il en existe une multitude, et parfois on a un peu de mal à mettre la main sur le pilote compatible avec la version de son système d'exploitation.

D'autant plus que les constructeurs ne se gênent pas pour ajouter plusieurs applications inutiles sur le CD d'accompagnement. On se retrouve ainsi à toutes les installer par "précaution" alors que seule l'installation du pilote est suffisante pour s'assurer un bon fonctionnement de l'imprimante.

Quand à imprimer à partir d'un appareil autre qu'un ordinateur tel un téléphone mobile ou un PDA, cela reste dans la plupart des cas un parcours du combattant quand ce n'est pas tout simplement impossible.

Certes, il existe des applications qui permettent d'imprimer depuis un iPhone par exemple, mais le nombre d'imprimantes supportées est très réduit. On doit également installer une application différente pour chacun des constructeurs. Pas très pratique pour un usage en mobilité quand on ne sait pas sur quelle imprimante on peut tomber.

Solution de Google

La solution proposée par le moteur de recherche consiste à envoyer les documents à imprimer à Google qui les redirige vers l'imprimante de votre choix. Une méthode qui ne risque pas de révolutionner fondamentalement l'impression depuis un ordinateur fixe mais qui cependant peut se révéler très utiles pour les appareils mobiles. Il n'auront plus besoin de pilotes d'impression spécifiques ou d'applications tierces pour pouvoir réaliser des impressions.

Ce nouveau service est donc une sorte de serveur d'impression décentralisé qui permettra à n'importe quelle application (ordinateur, web ou mobile) et à n'importe quel appareil d'imprimer sur n'importe quelle imprimante.

Fonctionnement

Pour s'assurer la compatibilité de son service avec les imprimantes du marché, Google utilisera un proxy d'impression. Ce proxy pourra se présenter sous plusieurs formes:

  • Une application qui tourne sur un ordinateur ou un routeur connectés à une imprimante non compatible.
  • Un petit périphérique contenant le proxy et connecté à l'imprimante
  • Un firmware installé par le constructeur directement sur les nouvelles imprimantes
Google Cloud Print
Google Cloud Print

Grâce à ce proxy d'impression, Google Cloud Print pourra envoyer une requête contenant toutes les options d'impression choisies par l'utilisateur vers l'imprimante. Des options qui seront définies directement par l'application en ligne plutôt que par l'intermédiaire du pilote de l'imprimante comme c'est le cas actuellement.

Sécurité et confidentialité

Le système sera probablement sécurisé par authentification et gestion de la liste des personnes ayant accès à votre imprimante. On peut cependant légitimement se poser la question sur la confidentialité des documents et la protection des données privées.

Même si de solides garanties de sécurité sont apportées, certains peuvent avoir un peu de mal à faire confiance au moteur de recherche pour gérer leurs impressions.

Un manque de confiance que ne pourront par contre pas évoquer ceux qui utilisent déjà d'autres services du géant américain tels que, pour n'en citer que quelques uns: Gmail, Google Agenda et Google Docs..

Mise en perspective

Google Chrome

Google Cloud Print fait partie du projet Chromium. Un code commun au navigateur Chrome et au futur Chrome OS. Plutôt que de développer un driver pour chaque imprimante sur le marché ou d'attendre que les fabricants d'imprimantes proposent des pilotes compatibles, Google veut avec cette solution centraliser la gestion de l'impression sur ses serveurs. Il lui est ainsi plus facile de s'assurer une compatibilité matérielle à grande échelle et à moindre frais.

En rendant son protocole ouvert, Google espère le voir adopter par la majorité des constructeurs d'imprimantes et éviter ainsi l'installation de proxy d'impression sur les ordinateurs et les routeurs. Cet ouverture du protocole devrait également permettre à d'autres concurents de proposer le même type de service sans avoir à payer de droits d'utilisation. L'utilisateur aura ainsi la possibilité d'associer son imprimante à n'importe quel fournisseur de solution d'impression en ligne et éviter ainsi d'être dépendant de Google.

Disponibilité

Le service est encore au stade du développement et ne devrait pas être disponible avant plusieurs mois. Le code source ainsi que la documentation sont par contre déjà disponibles.

Commentaires

Articles complet et très intéressant ! Merci bien pour c'est très importantes informations !

Poster un nouveau commentaire